Comprendre et comment regarder le passé

 Le regard multidimensionnel

Cela ne s'arrête apparemment pas çà cette faculté. Nous avons aussi, comme la vue, les autres sens. Il y a donc le toucher, le goût, l'ouïe multidimensionnels etc...

Que ce fut par notre regard, ou un autre sens qui nous est propre, nous avons tout chargé simultanément dans toutes les dimensions grâce à nos cinq sens. On appelle cela "mettre un mur"... une carapace...

Par exemples:

Nous pensons à une chose horrible ou simplement à la mort, nous nous nourrissons par la respiration de cela même.

Nous pensons à l' amour, nous nous nourrissons de l' amour...

Nous avons eu une déception amoureuse? Par ce "système" de pensée créatrice, le mur, la carapace  ont été construits....

ET CELA EST VALABLE POUR TOUT. Malheureusement ou Heureusement car le chemin "inverse" peut être réalisé. C'est à mon sens cela "conscientiser ou illuminer" la Matière. Il est évident qu'on ne peut transformer que ce que l'on connait et c'est pour ceci qu'il est affirmé qu'il est possible de sublimer ce qui est vécu.

Le regard, que l'on porte sur le passé, est le reflet  de la personnalité humaine, sous quelques formes soient elles.

Pourquoi rejeter et refouler celui-ci?  Il fait partie intégrale de notre vie, de notre cheminement. On appelle cela positivement "nos acquis".

Pourquoi est ce  un circuit sans fin qui nous donne l'impression de tourner en rond?

Nous avons donc chargé par tous nos sens , en simultané, toutes les dimensions dont nous sommes conscients. Pourquoi, avec un regard "neuf"  avons nous encore "besoin" de transmuter  les mêmes éléments?  Tout simplement parce  nous n'avons pas eu la même intention constructive en parallèle  comme nous avons émis l'intention  "destructive" en simultané.

Que faire ? Quoi Être ?

Regarder simplement avec un autre regard les épreuves du passé, c'est faire "peau neuve" et partir sur de nouvelles bases, en conscience de tous nos sens.

Nourrir l'ancien, c'est l'amplifier et rejeter le "nouveau".

 Avancer, c'est  accueillir ce qui vient du passé et du présent  afin de  s'en servir comme base pour évoluer "ici et Maintenant".

Le passé est à offrir à la divinité pour qu'elle s'en serve de base. Demander à se servir de ce "terreau" comme base pour faire grandir l'amour, c'est la compassion offerte aux deux.

Demander  et comprendre que la divinité se sert du passé pour se "propulser" d' elle même après compréhension  divine des situations.

Car c'est depuis le passé que nous prenons notre véritable naissance. Comme notre peau, celle du présent devient "peau morte," et elle est remplacée immédiatement par la "sous couche" qui devient peau neuve elle même avant de partir à son tour.

L' évidence est là: Nous ne nous attachons pas à la peau morte  qui n'est plus là. Pourquoi s'attacher au passé? Comme la peau  qui est partie, il n'existe plus.

Regarder le passé  , sans le rejeter, mais avoir conscience   que c'est dans cette "tourbe" que grandissent les plus belles graines de toute la puissance de leur vie intérieure

Imaginons nous en regardant une graine de chêne, de hêtre ou de tilleul,  qu'elle contient ce que nous avons sous les yeux? La  Majesté de l'arbre multi-centenaire que nous voyons? Dans notre coeur se trouve cette graine, cette Étincelle...
 

Il est évident que La Matière n'a pas la même  "appréciation", la même vue  que notre Essence sur celle-ci.

Les aléas du passé, le poids du passé, les souffrances du passé sont à regarder par l' Essence vivante avec amour et reconnaissance  de nous avoir servis de tremplin pour nous faire sortir de l' état "chenille"  et permis de passer à l' état "papillon"..

 

On appelle cela "faire peau neuve", c'est à dire que  c'est le regard de l'amour et du divin  respiré en conscience  depuis le coeur, par le système lymphatique (sang),qui charge toutes les cellules  et transmute  les cristallisations du passé, celles qui nous freinent et nous empêchent d'avancer.  Car nous avons, par la respiration, en tous temps, chargé de nos intentions et de nos émotions réactionnelles toutes les cellules de notre corps par nos croyances et nos fausses certitudes basées sur nos "défauts". On ne se nourrit pas que de nourriture mais aussi de nos intentions, bonnes et moins bonnes. Le point commun entre les différentes façons, c'est que nous respirons simultanément avec l'action en cours et par là même, nous laissons envahir notre corps.

La Vibration  passe alors par le système sympathique, (nerveux), et la fusion simultanée des deux font Le "Passage".

 

Travailler uniquement le divin sans demander le chemin "inverse" ou "partir de celui-ci",  c'est quelque part renier la Matière (le corps physique et Gaïa) qui ne demande qu'à être divinisée à travers nous. Il est important que le flux puisse aller et venir sans blocages et sans "préférences".

Faire "Peau Neuve",  c'est à mon avis, 

Demander   à l' Essence vivante  d'accueillir et   de transformer  la vie du passé par un regard neuf. Elle seule peut l' Alchimiser dans l'amour et l'accompagnement  conscient.  

 Fusionner la Matière  (avec Gaïa, dont nous avons la même "essence" en nos corps): L' Amour du Haut et du Bas réunis ..

(Patrick, 2008)

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×