L' égo, le sans forme, le mal aimé

L'informel ou "l' informité" de l' égo

  L' égo n'a pas de forme. L' égo n'existe que parce que nous lui donnons la puissance d'exister en lui remettant notre pouvoir de voir celui-ci dans la forme et l'incarnation de l'autre.


En lui prêtant la forme de l'autre, nous lui donnons une consistance dans la matière. En fait l' égo est informel, mais existe lorsque nous le superposons à l'autre.
Il est simple et facile de comprendre que Le corps de Juliette n'est pas l' égo de Juliette. Le corps de Roméo , n'est pas l' égo de Roméo. Voir le corps de l'autre en son égo, c'est le positionner en ennemi. En retour, il ne peut que nous positionner ainsi. Tant que Juliette nourrira et verra l'égo dans le physique de Roméo, Roméo verra l ' égo dans le physique de Juliette.
Le corps est la création, la "créature" de notre divin en soi, et non de celle de l' égo qui n'existe pas sans le pouvoir qu'on lui accorde. Il ne peut avoir de forme autrement que celle qu'on veut voir en l'autre par son physique.
L' égo n'a pas de forme, il est donc une énergie ou une vibration intermédiaire qui se noie depuis toujours dans la Vibration suprême mais que nous nous complaisons à séparer pour alléguer nos croyances diverses en lui laissant le pouvoir suprême sur le physique.

C'est du mauvais usage que nous en avons fait qu'a découlé tout le passé, aussi lointain soit il.
Ceux ou celles que nous choisissons en "accompagnement" POUR NOUS AIDER , n'ont pas d' égo à nos yeux car nous ne les identifions pas à l' être physique qu'ils sont et que nous avons à côté. Nous ne l'imaginons même pas. C'est toujours ainsi au début.
Croire que l' égo c'est le corps, est une totale illusion, une énormité, une erreur monumentale.

Croire que l' égo est le corps de l'autre , c'est rejeter et ne pas voir sa divinité, sa Lumière et son Amour qu'il/elle peut émettre depuis la créature qu'il/elle est (corps physique).

On peut donc facilement comprendre que ni l'un ni l'autre ne désirent se revoir car ils ont créé un amalgame qui n'avait pas lieu d'exister et qui n'existe pas au contact des autres; jusqu'à ce qu'une opinion de valeur leur soit collée à la peau. La séparation ne tarde donc pas à venir.

Pour les échecs de couples, c'est en cela qu'ils n'ont pas su s' accompagner et qu'ils se sont positionnés en "ennemis". C'est en cela qu'ils ne se sont pas compris. C'est en cela que tous les conflits prennent naissance et s'amplifient.

À l' échelon planétaire, ça dégénère sur des guerres sans merci.. À notre degré, nous ne sommes pas mieux que ceux qui nous horripilent.
Lâcher l' égo, c'est ne plus lui accorder de pouvoir. C'est reprendre les rênes de l'expression du coeur et de la vie commune dans l'amour et la puissance d'un égo informel mis au diapason de l'amour noyé dans son Essence... Et les conflits cessent.

L' égo, c'est la dualité, et la dualité c'est : L'amour est Tout. Tout s'oppose à l' amour.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×